Apprendre le solfège et l’harmonie rapidement ⚡

Le solfège, l’harmonie, l’orchestration… Comment aborder ces sujets pour les connaître rapidement et correctement ?
Pose-moi tes questions
Traité d’harmonie de Koechlin
Gradus ad parnassum
Principes d’orchestration de Rimsky-Korsakov
Ce qui différencie les pros des amateurs

Transcription de la vidéo

Salut YouTube, salut Facebook, j’espère que tu vas bien.

Aujourd’hui on va parler d’harmonie, on va parler de solfège et on va parler d’orchestration, et surtout on va voir comment aborder ces sujets quand on ne les connaît pas encore, pour les appréhender et les connaître de manière rapide, vite fait et surtout bien fait, donc de manière intensive.

Alors, plus précisément je vais répondre à une question qui m’a été posée sur Facebook. D’ailleurs, à ce propos, tu peux toi aussi poser tes questions. J’ai créé un petit sondage auquel tu peux répondre, juste 2-3 questions pour donner le contexte de ton problème que tu souhaites soulever en musique.

À ce propos, j’ai donc un sondage à te proposer, juste dans la description de la vidéo. Écoute, clique dessus et va voir ce que tu peux trouver, peut-être que je pourrais répondre à ces questions-là et te proposer mon aide. Peut-être, peut-être pas. Écoute, en tout cas ça ne coûte rien d’essayer.

Donc, voici cette question que Manu nous a posée :

Salut à toi Le Compositeur. J’ai découvert récemment ton site et je me permets de t’envoyer ce petit message pour te demander ton avis et je vais essayer de faire court et simple. J’ai 31 ans, j’ai fait quelques années de cours de solfège et piano en étant petit, et je suis ingé son depuis presque 10 ans. Je suis claviériste dans plusieurs groupes, et j’essaye depuis peu de devenir compositeur. Alors, je suis très à l’aise avec la MAO, la programmation MIDI, les banques sons et j’arrive à composer quelques trucs dont je suis content. Mais pour tout ce qui est solfège, harmonie, orchestration, etc., je suis complètement à la bourre. Je sens et je sais que ça me limite énormément et que j’ai besoin de rattraper ce retard. Je lis actuellement la théorie de la musique de Danhauser, qui m’a été recommandée. Je recherche vraiment une formation intensive. Quelle serait à ton avis la meilleure option pour moi pour progresser vite et bien ? Des bouquins, des cours particuliers, est-ce que t’aurais des recommandations à me faire ? Merci d’avance et bonne continuation à toi. Manu.

Donc salut Manu, merci de m’avoir posé cette question. Elle est assez pertinente parce que finalement on se retrouve, pas mal de personnes peuvent se retrouver dans ton profil. Alors c’est pour ça que j’ai choisi d’en faire une vidéo, et je vais essayer de te répondre de manière la plus complète, et ce qui me semble être le plus crédible pour des personnes dans ta situation.

Alors, pour le solfège, si tu ne connais rien en solfège, tu dois surtout faire des exercices de lecture et d’écriture avant de faire quoi que ce soit parce qu’on peut comparer l’apprentissage de la musique à l’apprentissage d’une langue française, c’est un moyen de communication quelque part.

Tu peux voir ça comme parler, lire et écrire :

  • parler ce serait jouer de la musique,
  • lire ce serait donc lire les partitions,
  • écrire ce serait composer.

Donc, t’as besoin de savoir lire pour savoir écrire.

Alors, les livres d’harmonie, donc pas de solfège, vraiment pour arriver à créer une harmonie, nécessite les bases du solfège, donc nécessite de savoir lire une partition en clé de Fa, en clé de Sol, ça nécessite de savoir ce que c’est qu’un accord, qu’une gamme et compagnie.

Donc, il faut les bases évidemment. Pour comparer, tu dois apprendre à épeler avant de chercher à faire de la syntaxe, par exemple.

Dans un premier temps, concentre-toi sur la lecture, parce que plus tu seras à l’aise, plus tu réussiras les exercices d’harmonie par la suite, rapidement et facilement. Parce qu’une fois que tu te concentres sur l’harmonie, tu vas avoir des règles, des exercices à travailler, qui sont liées dans le domaine de l’harmonie, et plus dans le domaine de juste la lecture et de savoir quelle note est affichée sur la partition.

Donc, tu vas te compliquer la tâche en amont, tu vas retarder ton apprentissage, ça va rapidement te saouler, et ça va sûrement ralentir ta progression, voire peut-être même la stopper.

D’abord le solfège, puis l’harmonie, ça me semble essentiel.

Mais, t’es pas obligé non plus de connaître le solfège absolument par cœur, t’es pas obligé de savoir déchiffrer une partition à vue directement comme ça en claquant les doigts, juste en lisant les notes, boum, boum, pour commencer à apprendre l’harmonie.

Non, non, du tout. Pour moi, il faut juste simplement connaître quelques bases, quoi, arriver à avoir un niveau moyen de solfège pour commencer à appréhender l’harmonie parce que ce niveau moyen c’est le niveau minimum pour commencer l’harmonie, mais si tu continues le solfège, ça ne t’apportera rien de plus pour, en tout cas, les premiers exercices d’harmonie. Peut-être oui pour la fin, mais ce sont deux domaines que tu pourras continuer en même temps.

D’abord un peu le solfège, puis l’harmonie, et après en même temps.

Donc, pour l’harmonie, on va y venir, pour moi je ne peux que te recommander juste l’excellent traité d’harmonie de Charles Koechlin. Alors, je le recommande à tout le monde pour deux grandes raisons :

  1. je le trouve génial, je l’ai lu, il déboite, il ne faut pas se mentir, c’est un super livre, et
  2. il est dans le domaine public, donc il est absolument disponible sur internet gratuitement, en intégralité, et ça, ça n’a pas de prix.

Donc voilà, je vais sûrement mettre un lien dans la description aussi pour te passer les PDF, les scans de ce bouquin.

Et la question c’est :

Est-ce qu’il faut déjà complètement digérer le Danhauser avant d’attaquer ça, ou bien les deux lectures peuvent être faites en parallèle ?

Écoute, je viens d’y répondre. Simplement, commence le solfège et l’harmonie un petit peu après.

Alors, bien sûr ça dépend, si tu sais lire une partition, ça devrait aller, il faut un minimum pour faire les exercices, mais je te dis tu n’as pas besoin de déchiffrer à vue.

Et pour compléter, tu peux prendre des cours particuliers, effectivement, pour soulever des questions que tu n’auras pas pu comprendre juste avec le bouquin, pour soulever des problèmes qui te bloquent. Et les profs, ça a cette particularité qu’ils arrivent à mettre le doigt précisément sur le sujet qui te bloque, et ils connaissent, puisque ce sont les profs, ils ont l’habitude d’enseigner, et ils connaissent le moyen de te débloquer ton truc. Donc, un prof c’est génial, peut-être pas pour débuter pour avoir les connaissances, mais ensuite pour débloquer et arriver à un autre pallier, c’est génial.

Voilà, ce que je te suggère :

d’abord te former avec des bouquins et pour certains sujets où tu rames vraiment, boum, tu prends 2-3 cours, il va te donner quelques astuces, et ça va te débloquer d’un coup. Peut-être même ça va aussi redresser quelques lacunes ou mauvaises habitudes que tu auras commencé à prendre. C’est tout à fait possible.

Mais après, je peux comprendre que les cours particuliers ce soit quelque chose d’assez chère.

Donc, voilà comment est-ce que j’aurais géré la chose.

Donc du coup, effectivement, il n’y a pas vraiment de formation accélérée pour l’harmonie.

Quand tu vois, soit on trouve des pavés comme ça qui traitent de l’harmonie en long en large et en travers, ça fait 800 pages le truc, soit on suit des formations pendant plusieurs années sur un cursus scolaire, c’est quelque chose que j’aurais aimé avoir aussi. Une formation accélérée pour le moment je ne connais pas. Si vous, qui regardez la vidéo, toi là, petit visiteur, tu connais une formation accélérée d’harmonie, partage-là moi, parce que c’est une ressource qui pourrait être intéressante, que j’aimerais partager aussi, fais-nous en part, ce serait super intéressant, je pense que ça pourrait aider beaucoup de compositeurs. Donc, surtout, lâche-toi si tu as quelques astuces, quelques liens à nous passer.

En tout cas, tu peux y aller aveuglément avec le traité de Koechlin, franchement pour moi il est vraiment bon, c’est super.

Après, pour aller encore un peu plus loin, d’ici 1 an, ou 1 an ou 2, ça dépend comment est-ce que tu auras accéléré, quelle aura été l’intensité de ta formation intensive, d’ici 1 an ou 2 tu pourras surement t’orienter vers un autre traité, comme par exemple celui Schoenberg qui traite plus de l’harmonie beaucoup plus contemporaine et qui va te permettre d’avoir un nouveau point de vue sur l’harmonie classique, et peut-être d’enrichir donc ton vocabulaire.

Voilà ce que je peux te dire sur l’harmonie,.

Si maintenant tu veux prendre ton temps, parce que là on parlait de formation intensive, si tu veux prendre ton temps, si tu veux intégrer les choses en profondeur, je ne peux que te recommander de suivre une formation, peut-être d’aller en Université de musique ou ce genre de chose, ça te permettra de faire des exercices, de faire les cours en même temps, d’avoir le temps de digérer, d’avoir le recul, ce qui est tout à fait important en musique.

Après, il y a une chaîne que j’aime beaucoup partager, qui parle d’harmonie, c’est Gradus at parnassum, c’est une chaîne YouTube qui propose des cours d’harmonie comme en école de musique, mais gratuit. Et ça, ça n’a pas de prix, encore une fois, forcément c’est gratuit. Franchement, allez-y. Ce prof-là il est top, il est franchement cool, il explique bien, il est clair, et allez-y. Allez-y aussi, je le recommande les yeux fermés, Gradus at Parnassum.

Pour l’orchestration, alors c’est encore différent parce qu’on peut se dire « Ouais, d’abord le solfège, je commence un peu le solfège, puis je commence un petit peu, j’enchevêtre avec l’harmonie, et après je fais l’orchestration un peu plus tard ».
Mais non pas vraiment en fait parce que l’orchestration et l’harmonie c’est complémentaire, ce n’est pas vraiment l’un après l’autre, l’un n’est pas plus compliqué que l’autre, c’est un peu comme le mixage, et c’est un petit peu comme la composition sur ordinateur.

L’harmonie c’est un peu l’étude des accords, l’étude des enchaînements, des progressions d’accords, la verticalité.

L’orchestration c’est plus l’étude du timbre, c’est plus l’étude de l’arrangement, c’est vraiment un domaine qu’on peut comparer au mixage quelque part, c’est marier les instruments entre eux.

Donc, tu peux apprendre l’orchestration en même temps que l’harmonie, et ça ne pose aucun problème.

Au contraire, ça va te permettre justement de trouver des solutions pratiques à ce que tu vas intégrer théoriquement en harmonie.
Pour ça, moi, je te propose un bouquin que je n’ai pas complètement lu, je l’avoue, mais que j’ai trouvé pas mal, en tout cas dans les premières pages, c’est « Principes d’orchestration » de Rimsky-Korsakov.

Je pense que c’est quelque chose de pertinent, les personnes qui l’ont déjà lu pourront peut-être confirmer ou infirmer, mais c’est celui que je te recommande.

Moi, je sais que l’orchestration c’est un point faible pour moi et qu’il faut que je bosse là-dessus.

Autre chose sinon, j’en ai parlé il y a une vidéo ou deux, il existe un MOOC, un cours en ligne gratuit, et massivement disponible à tous sur l’orchestration. Je te propose d’aller sur le site Orchestration Online, vraiment pas mal.

Encore une fois, ce ne sera pas de la formation intensive mais c’est quand même une très, très bonne introduction à ce que c’est que l’orchestration.

Est-ce qu’il ne faudrait pas que tu te crées un programme ?

Encore une fois, tu cherches à faire de l’intensif. Alors, moi, ce que je te suggère à ce moment-là c’est peut-être de te créer un programme genre 1 heure tous soirs ou une demi-heure si t’as pas le temps, et tu te crées un petit peu comme en semaine, comme si t’étais à l’école, des matières :

  • le lundi ça va être harmonie,
  • le mardi ce sera orchestration,
  • le mercredi ce sera lecture, clé de Fa, clé de Do.

Bref, tu essayes de créer un planning de manière à ce que tu sois cohérent par rapport à ton niveau, et par rapport à tes objectifs aussi, surtout traite bien tes objectifs.

Donc, ça j’avais traité ces sujets-là, le workflow, essaye de retrouver ces vidéos-là, je vais surement mettre un lien encore une fois dans la description.

Voilà, crées-toi un programme, et surtout tiens-toi à ce programme, il n’y a pas de secret. Même si tu ne fais pas forcément de l’intensif, tant que tu respectes un programme, tu vas avancer, même petit à petit.

Tu sais, on dit : « un tiens vaut mieux que 2 tu auras ».

Donc, aujourd’hui si tu fais une demi-heure ça vaut mieux que si tu loupes aujourd’hui et que tu loupes 1 jour sur 2 de tout ton programme.

C’est vraiment ça la clé pour atteindre un autre niveau, c’est continuer toujours, toujours, toujours, toujours d’aller plus loin, un tout petit peu plus. Et si tu veux faire de l’intensif, essaye de faire du Pomodoro, essayes de te mettre toujours à 110%, d’être en lecture par exemple, de te mettre un tempo qui soit assez inconfortable de manière à ce que tu sois un petit peu charrette, que tu sois un petit peu en retard, mais que tu puisses quand même avoir le temps de légèrement lire. Ça doit te demander un effort, tu dois être concentré, tu ne dois pas être largué,.

Voilà, encore une fois, regarde mes vidéos de workflow, ça devrait te parler, je pense qu’on est complètement là-dedans, dans l’intensif.

Voilà, en tout cas, j’espère que cette vidéo t’aura aidé, j’espère qu’elle va te permettre d’aller loin dans ton apprentissage, merci de l’avoir regardé.

Toi qui me regarde, tu peux t’abonner. Il doit y avoir un bouton quelque part, tu dois mieux savoir que moi où c’est. Regarde mes autres vidéos, abonne-toi et on se dit à bientôt pour une prochaine vidéo.

Tchao tchao ! Bye !